Tous les articles par mefordiet2016

dieteticienne et maitre praticien en PNL, je lie la PNL a la dietetique pour aider mes patients a atteindre et maintenir leurs objectifs de bien-etre, particulierement celui du poids de forme.

Pourquoi faut-il éviter le sucre ?

source : http://www.topsante.com/maman-et-enfant/enfants/bien-manger/no-sugar-pourquoi-faut-il-eviter-le-sucre

No-sugar : pourquoi faut-il éviter le sucre ?

Venue des États-Unis (comme souvent), la vague du « no-sugar » est LE phénomène du moment… Mais, une fois n’est pas coutume, on est loin d’une lubie, d’un énième régime ou d’une simple mode. Car les spécialistes s’inquiètent de notre consommation excessive de sucres et de leurs dégâts sur la santé.

effets sucre santé

Si le sucre est un grand fournisseur d’énergie, ses excès sont clairement néfastes. Il est impliqué dans lesurpoids et l’obésité , ainsi que dans l’apparition du diabète de type 2 : en France, de 3,5 à 4 millions de personnes sont touchées, dont un quart sans le savoir. « Le sucre est aussi responsable de quantité de maux quotidiens, comme les troubles digestifs et le syndrome de l’intestin irritable , suite à la prolifération de Candida albicans, une levure qui se nourrit de sucre », explique Valérie Espinasse, micronutritionniste.

A partir de quelle dose le sucre devient-il nocif ?

Il peut aussi favoriser les migraines et l’anxiété, voire la dépression , suite aux alternances d’hyper- et hypoglycémies. Ainsi. « Un grand nombre de mycoses rebelles et récidivantes sont favorisées par l’excès de sucres, car entretenues par les candidoses digestives », souligne Valérie Espinasse. Sans oublier les caries , dont le nombre augmente dès 50 g de sucre par jour. Et aussi, nos kilos !

« La plupart des sucres que nous ingurgitons aujourd’hui sont cachés dans l’alimentation industrielle, où ils sont saupoudrés partout ! Résultat, nos excès commencent dès le petit déjeuner », avertit Valérie Espinasse. Pain de mie (ou brioches industrielles), confiture, yaourt aux fruits, jus de fruits en bouteille et céréales : avec ces produits, notre compteur de sucre explose sitôt le lever ! « La glycémie s’élève brutalement 30 à 45 min après ingestion, explique le Dr Pierre Nys, endocrinologue-nutritionniste. Ce qui provoque un pic glycémique déclenchant une sécrétion d’insuline par le pancréas pour régulariser la situation. L’insuline oriente alors le sucre vers les muscles (où il sera brûlé) ; mais aussi le foie et les cellules adipeuses, qui vont le stocker (d’où une prise de poids). »

Quels bénéfices à consommer moins de sucre ?

Or, plus les sucres sont nombreux, plus le pancréas travaille, faisant descendre la glycémie parfois brutalement. D’où une hypoglycémie responsable de fringales, qui poussent à en reprendre. Réduire le sucre est donc devenu indispensable, même à l’échelle mondiale : l’OMS (Organisation mondiale de la santé) a récemment préconisé de ne pas consommer plus de 5 % de la ration calorique quotidienne sous forme de sucres simples, ce qui équivaut à 25 g par jour pour un adulte. Sachant qu’une canette de soda en apporte 35 g ! Petit effort, grands effets : quand on réduit le sucre, les bienfaits sont rapides, et réels : moins de fatigue et de coups de pompe, digestion améliorée, kilos superflus qui s’envolent, surtout au niveau du ventre, humeur plus égale… Tout bénéfice !

Alimentation minceur : 5 idées reçues détricotées

source : http://www.topsante.com/forme-et-bien-etre/forme/les-conseils-coaching-et-nutritionnels-derwann-mentheour-topsante

Alimentation minceur : 5 idées reçues détricotées, à savoir : 

Les idées reçues concernant l’alimentation minceur ont la vie dure : pas de sucre autorisé, pas de gras, des petites quantités…  Comment différencier le vrai du faux et adopter les bons réflexes pour mincir durablement et sainement ? On fait le point.

alimentation minceur idées reçues

Lorsque l’on souhaite perdre du poids, il n’est pas rare de rayer un certain nombre d’aliments de sa liste de course. Mais bien souvent, on fait des erreurs par manque de connaissances.

Quand on veut mincir, on élimine le gras…

Le gras par exemple, a souvent mauvaise réputation. Et pourtant, le gras est un vrai atout minceur ! Mais attention, pas n’importe quel gras. C’est là qu’il faut être vigilant. Les bonnes graisses, c’est-à- dire les oméga-3, sont indispensables à l’organisme car elles interviennent dans la formation des cellules et des neurones, et initient les réactions anti-inflammatoires. Les oméga-3 participent aussi à la lipolyse, autrement dit, la combustion des graisses !
…/… 

… et on évite les avocats

A propos de bons gras, pensez à faire la part belle aux avocats. Ils contiennent en effet plus de gras que de sucre, contrairement à bien des fruits et légumes. Ils sont souvent mis de côté à cause de leur apport calorique. Mais on oublie leur richesse en potassium, magnésium, vitamine, et ces fameux oméga-3.
S’il est essentiel de consommer du bon gras pour sa santé, comme pour sa silhouette, les graisses saturées (qui provoquent une élévation du taux de mauvais cholestérol, le LDL-cholestérol) obtenues par un processus industriel que l’on trouve principalement dans les produits industriels sont eux, à proscrire !
…/… 

Il ne faut pas grignoter

Beaucoup confondent encore grignotage et collation. Qu’on se le dise, il y a une nette différence en se jeter de façon impulsive sur de la « malbouffe » et manger de façon irrégulière, et se prévoir 1 à 2 encas sains. En milieu de matinée comme en milieu d’après-midi, votre collation vous aidera à tenir jusqu’au repas suivant, mais permettra aussi de booster votre métabolisme.
En effet, manger (environ) toutes les trois heures permet à votre corps de ne jamais manquer d’énergie. Bien nourri, votre métabolisme consomme plus d’énergie. A l’inverse, sauter un repas incite votre corps à stocker du gras et à brûler le moins de calories possible en attendant le prochain repas. Alors pour perdre du poids durablement, mieux vaut manger à heures fixes et régulièrement.

Le chocolat fait-il grossir ?

Si beaucoup diabolisent encore le chocolat, sachez que le chocolat noir (soit 70% minimum) est bénéfique pour ses propriétés antioxydantes . Evidemment, en-dessous de ce pourcentage, l’apport en sucre est élevé, donc déconseillé. Pour une collation saine et gourmande, vous pouvez opter pour 1 ou 2 carrés de chocolat noir accompagné d’une poignée d’oléagineux (noix de cajou, noisettes, amandes …) d’un fruit frais, bio et de saison de préférence, et d’une tasse de thé vert.
…/…

Et les écarts ?

Il faut garder à l’esprit que mincir et se stabiliser, c’est apprendre à bien s’alimenter, tout en se faisant plaisir ! Et c’est même un plus pour votre organisme. En effet,  un régime alimentaire trop strict a tendance à dérégler le métabolisme de base, c’est-à-dire le nombre de calories brûlées au repos. Le moindre écart fait alors immédiatement prendre du poids.
Or en faisant des écarts de temps en temps, vous « agressez » votre organisme. C’est un moyen de le renforcer ! Le fait de craquer de façon occasionnelle laisse à votre corps le temps de se remettre sur de bons rails. En clair, c’est bon pour votre moral et pour votre perte de poids.
…/…  

Un dernier détail, mangez à votre faim ! Il faut savoir écouter son corps et comprendre ce dont il a besoin. Pour résumer, si vous vous focalisez sur votre santé, le reste suivra.