Diététicien – nutritionniste … ?

Le diététicien est un technicien spécialisé en alimentation et nutrition humaine titulaire d’un Brevet de Technicien Supérieur en Diététique (B.T.S.) ou d’un Diplôme Universitaire de Technologie en génie biologique option Diététique (D.U.T.).

La profession de diététicien est inscrite depuis 1986 au Code de la Santé Publique, ce qui lui confère le caractère de profession paramédicale reconnue par la Direction Générale de la Santé (en France).

Le diététicien a pour vocation première l’éducation nutritionnelle. Il est le vecteur de l’information nutritionnelle. Il est le lien entre les équipes de recherche en matière nutritionnelle (travaux, études, publications spécialisées) et le grand public.

Seul le diététicien est formé à l’application pratique de la nutrition.

Il détient un savoir-faire spécifique permettant de traduire les données et besoins nutritionnels en aliments et repas quotidiens pour tous les âges et toutes les circonstances de la vie.

Il a une capacité d’écoute afin d’instaurer un dialogue privilégié avec ses patients et/ou clients.

 

Une profession réglementée

L’article L 4371-1 du Code de la Santé Publique définit l’exercie du métier :

«Est considéré comme exerçant la profession de diététicien toute personne qui, habituellement, dispense des conseils nutritionnels et, sur prescription médicale, participe à l’éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l’alimentation, par l’établissement d’un bilan diététique personnalisé et une éducation diététique adapée.

Les diététiciens contribuent à la définition, à l’évaluation et au contrôe de la qualité de l’alimentation servie en collectivité, ainsi qu’aux activités de prévention en santé publique relevant du champ de la nutrition.»

Le terme de «nutritionniste» est un qualificatif qui ne définit pas une profession, il peut être utilisé par toute personne (médecin, ingénieur, diététicien, …) ayant une formation en nutrition.

« Ce n’est pas parce que les choses nous semblent inaccessibles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas, qu’elles semblent inaccessibles » (Sénèque)

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :